Parution
0 Comments

PAROLES ET IMAGES SUR LE COMMENCEMENT Le discours des peintures de la Chapelle de Merléac

Nous souhaitions faire part de la parution de cet ouvrage collectif dont Jeanette Patterson et moi-même avons dirigé la rédaction, publié dans le cadre d’une collaboration entre la DRAC Bretagne et le lab’ TTN autour des lambris de la chapelle saint Jacques en Merléac, intitulé:
PAROLES ET IMAGES SUR LE COMMENCEMENT Le discours des peintures de la Chapelle de Merléac

paru aux éditions Paradigme. L’ouvrage contient les contributions des auteurs suivants:
Vladimir Agrigoraei, Chercheur au CNRSChristian Balliu, Professeur à l’Université Libre de BruxellesJean-Yves Carrez-Maratray, Professeur à Sorbonne Paris NordAurélia Chevalier, Restauratrice du PatrimoineJean-Olivier Gransard-Desmond, Président de l’association ArkéoTopiaLaurent Hablot, Professeur à l’École Pratique des hautes ÉtudesFabrice Issac, Maître HDR de l’Université Sorbonne Paris NordChristine Jablonski, Conservatrice du patrimoineJeanette Patterson, Assistant Professor à l’Université de BinghamtonXavier-Laurent Salvador, Maître HDR de l’Université Sorbonne Paris NordClive Sneddon, Professeur à l’Université de saint Andrews
Il peut être acheté en cliquant sur le lien ci-dessous (pour Noël).

La chapelle Saint-Jacques en Merléac a été construite au cours du XIVe siècle. Ses décors, vitraux, peintures murales et lambris racontent la vie du saint et celle de la Passion du Christ. Elle a bénéficié dès 1861 de restaurations suivies par le service des monuments historiques et fut classée sur la liste de 1862. Elle a, en fait, été dotée de somptueux décors par la famille des Rohan qui ont fait l’objet d’importants travaux de restauration.

Les inscriptions sur les lambris de Merléac constituent l’un des exemples les plus intéressants, sinon l’apogée d’une grande mouvance d’inscriptions illustrées où le rapport texte-image forme une esthétique cohérente. Le concepteur du décor de la chapelle bretonne suivait sans doute l’exemple illustre de la Sainte-Chapelle de Paris et de ses avatars artistiques, y compris dans le choix du texte. La comparaison avec plusieurs décorations du même type dans les milieux royaux d’Angleterre ou de Bohême, voire avec d’autres cas célèbres en France ou en Allemagne, permet de supposer que ce manuscrit-source pouvait être inspiré d’une Bible illustrée appartenant à la tradition des textes dérivés de la Bible historiale de Guyart des Moulins. 

Texte et image, enquête sur les sources philologiques, enjeux de patrimoine et d’invention, renouvellement grâce au numérique des questions de préservation et de diffusion des connaissance : la chapelle cristallise les enjeux de la modernité. Le regroupement des chercheurs venus du monde entier pour raviver l’enquête sur les discours des lambris de la chapelle en témoigne.

1